Njagala Nnyimba pour quintette de flûtes

Suite Africaine n° 17

Pour quintette de flûtes : Une piccolo, trois flûtes en C, une alto flute.

Partition de direction et cinq parties

Premier mouvement : Jangu wano (Viens !)
Deuxième mouvement : Ekibuzo (La question)
Troisième mouvement : Myel me yom cwinyi (Danse de la Joie)

Njagala Nnyimba est luganda (l’une des 40 langues de l’Ouganda) et signifie J’adore la musique. En effet, les Ougandais l’aime plus que tout ! Nulle part ailleurs en Afrique noire je n’ai vécu d’atmosphère aussi détendue et positive que dans la « Perle d’Afrique », comme appelait Churchill ce petit pays situé entre le Kenya et le Congo. Grâce au climat tropical, il pousse de tout : jungle, palmiers, café, cacao et thé, fruits et légumes exotiques. Et pourtant il ne fait pas trop chaud, le lac Victoria et le Nil Blanc ont des allures de paradis terrestres, les gens circulent lentement et tranquillement (grâce aux nombreux nids de poule sur les routes !) et sont incroyablement gentils, communicatifs, généreux, pleins d’humour et fiers de leur pays. Et on est partout entouré de musique joyeuse. Les clips de musique ougandaise, avec leurs intermèdes de danse sensationnels accompagnant cette musique libérée de tout souci, nous en donnent une idée. J’espère avoir réussi à capturer un peu de cette atmosphère dans mon morceau. Le premier mouvement est une sorte de rituel de bienvenue. Le deuxième décrit la vue sur le lac Victoria, calmement étendu dans la lumière du soir, depuis une barque voguant silencieusement, pendant qu’on se pose des questions sur sa vie. Le troisième mouvement évoque les enfants qui descendent les collines en courant et en se roulant – en Ouganda, on rencontre partout des enfants qui font les pitres et s’amusent comme des petits fous. Et tous, absolument tous veulent faire un selfie de groupe avec l’homme blanc, le Muzungu, apparu là comme par enchantement.

Je remercie de tout cœur Reinhilde Klinghoff-Kühn qui m’encourage à composer depuis de nombreuses années et m’a commandé ce morceau, qui est d’ailleurs mon premier quintette pour flûtes. C’est un genre de sonorité que je ne connaissais pas du tout auparavant mais que j’ai très vite appris à aimer. Un grand merci également à l’ensemble Flötissimo pour la magnifique première interprétation le 17 juillet 2016 dans la Bergkirche de Büsingen, et pour avoir bien voulu produire avec moi une vidéo du morceau que vous trouverez sur mon site internet. Vous pourrez les voir et les entendre tous : Melanie Sobieraj, Jana Bürchner, Annika Stöckle, Max Schaudt, Charisma Neuberth, Laura Straub, Laura Waldmann, Claire Pfeifer, Sarah Andris et Reinhilde Klinghoff-Kühn. Vous étiez très bien préparés et vous avez merveilleusement bien joué, merci !
N’hésitez pas à m’envoyer vos enregistrements et vos messages à l’adresse : mail@soerensieg.de.

Hambourg, novembre 2016

Nombre de pages: 
24
Prix: 
24,90 Euro