Vitambo vya moyo. Suite africaine n° 4. Pour quintette de flûtes à bec ATTBG

Suite africaine n° 4
Pour quintette de flûtes à bec ATTBG
Partition de direction + cinq parties
24,90 euros

Premier mouvement : Kinokero
Deuxième mouvement : Kinyongo
Troisième mouvement : Jamboree

Qui a déjà écouté des disques de Dumisani Maraire ou Abdullah Ibrahim sait qu’aucune musique n’est capable de transmettre aussi bien un bonheur aussi pur que la musique d’Afrique noire. Et c’est ce pur bonheur qui est le thème ce cette quatrième suite africaine. Cette musique a la particularité non seulement de décrire le sentiment de bonheur mais aussi de le rendre vivant. Et ce n’est pas tout : le sentiment de bonheur peut à tout moment virer à la tristesse. De même que la tristesse se transforme à nouveau en bonheur. C’est pourquoi il peut aussi nous arriver de pleurer de bonheur. Cette musique vit de sa simplicité et de sa clarté, de sa restriction absolue à la gamme majeure pure ainsi que de sa vivacité métrique et rythmique et de son impossibilité à être apprivoisée. La clarté et la simplicité de la musique va de pair avec le son clair et simple et la flûte à bec. Le son de flûte que j’aime tant se marie tellement bien avec la musique que j’aime tant : voilà qui est l’une des plus belles surprises de ma vie !
Comme les suites précédentes, cette suite est, de par sa dynamique, son développement et sa polyphonie, très européenne. Si on la considère de plus près, elle est un morceau européen sur la musique africaine. Je remercie l’ensemble Pipelife qui m’a demandé d’écrire la suite en 2008 et qui, la même année, l’a superbement jouée et enregistrée sur son CD Suit(e)case. Vitambo vya moyo est kiswahili et signifie « Moments du cœur ».

Nombre de pages: 
28
Prix: 
24,90 Euro